Mon premier ordinateur
  • mars 09, 2015
  • corentin
  • RETROGAMING
  • Pas de commentaire

 . Craintes
On peut dire qu’il y a eu 3 phases dans le rapport entre les hommes et l’informatique : De la crainte mélée d’incomprehension : c’est la generation de mes parents, qui ont vu naitre l’informatique de loin, comme une chose mysterieuse, complexe et pas faite pour eux. Les génerations actuelles sont nées avec, et donc les ordinateurs sont une chose naturelle pour elles, comme la télé ou les nuages. Entre les deux, ma generation (pour être honnête, je suis né en 1975) n’a pas eu peur des ordinateurs, et a plutôt ressenti une intense curiositée à leur égard. Il faut dire qu’on a vite compris qu’on pouvait jouer avec !

VG5000

. Mon premier ordinateur
Un jour, aprés que j’eu tanné mes parents pendant des mois avec ça, mon père m’a enmené dans un hangar au bord de la seine, à Paris. Un endroit bien glauque, rempli de cartons d’electro-menager en soldes. Et la, un monsieur en blouse bleue nous a vendu pour une bouchée de pain un VG5000 Philips. Joie ! Il faut dire qu’a l’époque, chaque marque de hi-fi, d’electro-menager, d’electronique, commercialisait sa propre machine, evidement totalement incompatible avec celle du voisin. En un mot, c’était le bazar. De plus, les machines françaises étaient fabriquées en France, et les machines Americaines en Ameriques ! Par des adultes, avec un vrai salaire ! Quelle époque étrange…

VG5000_PubSchneider

. Philips
Philips a tenté l’aventure, sans succés, et le reste est litterature : les invendus dans des cartons, et une boîte chez moi. Des specs incroyables : 16 ko de memoire ! (16, comme dans 16 ko, pas 16 mo, ni 16 go.) 8 couleurs ! Une definition de 320X250 ! (J’en vois un qui ricane dans le fond. Dehors.) Et oui, même à l’époque c’était déja pas terrible. En plus de l’unité centrale et son extension de 16ko supplementaires, le magnanime vendeur m’a offert un jeux sur cassette : US-rally.

. Progrès

Regarder cette vidéo aujourd’hui puis juste après, le trailer de forza 5 permet de mieux apprécier le saut qualitatif effectué entre 1984 et 2013, et les limites du « C’était mieux avant ».

VG5000_comparatif

. Less is more
À part ce chef-d’oeuvre, je n’ai eu sous la main qu’un ecran bleu d’accueil lors du boot, et le langage Basic minimaliste de Microsoft. Du coup, que faire ? Aller joueur dehors dans les bois, construire des cabanes ou bien apprendre le violon ? Non ! Apprenons à programmer à 11 ans, ça passe le temps ! Armé du manuel abscon et de quelques numeros du regretté journal Hebdogiciel, me voila écrivant des petits programmes, puis des petits rpgs avec analyseurs de syntaxe, des petites animations a l’aide de characteres redefinis… Pas grand chose de concret, mais ça bouge sur l’écran, et c’est une véritable initiation à la programmation, qui me sera bien utile plus tard.

Peut-être un futur métier, qui sait ?

No Comments